L’armoire, par Irène Tétaz

Je la regarde souvent, elle m’accompagne depuis trente ans, à Lausanne d’abord, puis à Paris, maintenant à Bruxelles… mais aussi dans mon souvenir d’enfance, l’armoire de grand-papa de Genève et Nane…

Elle est là avec tous ces mystères de vie, elle qui était le seul meuble qui est venu avec eux, d’Allemagne, en 1942… elle qui a connu leurs amis, juifs, disparus, elle qui a vu mon papa et sa sœur enfants.

Elle est là et j’aime l’écouter murmurer…

Publicités

3 réflexions sur “L’armoire, par Irène Tétaz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s