HACHOIRS À PERSIL, par Maryse Mortier

Neuf hachoirs à persil dans ma maison ! Le premier, le légitime, est arrivé dans un carton au côté du presse purée et du moulin à café en bois de grand-mère. Je les avais retrouvés, has been, au fond du placard de Mémé, relégués là, à l’arrivée de leurs homologues électrifiés, sensés rendre les cuisinières plus heureuses… Mémé avait succombé à cet illusoire bonheur!

Je sens encore ses mains douces et fermes entourant mes menottes sur les poignées de bois et m’apprenant l’ancestral balancement qui réduisait à merci, persil, ail, échalotes et toutes herbes aromatiques s’aventurant hors du jardin.

Mais après… Je ne supportai plus de voir dans les brocantes traîner ce petit outil féminin, dans une caisse poussiéreuse aux côtés d’écumoires ébréchées ou de couverts édentés ! Astiqués, affutés, désormais, ils descendent à tour de rôle de leur perchoir pour réduire menu, herbes et gousses qui enchantent tomates et pâtés au grand bonheur de nos papilles.

A mon tour aujourd’hui d’enserrer délicatement les petites mains d’Augustine et dans le savant balancement lui apprendre où peut se nicher l’écologie.

Publicités

4 réflexions sur “HACHOIRS À PERSIL, par Maryse Mortier

  1. L’épée de Damoclès à côté de ces lames, c’était rien du tout! Heureusement, les mains de Mémé étaient douces… Et qu’il doit faire bon manger dans cette cuisine-là!
    Merci à Maryse Mortier pour cette contribution, dont l’envoi était accompagné de ce commentaire (qu’elle m’a autorisée à reproduire ici) “Chez moi , je suis entourée d’une foule de bricoles qui me parlent de plein de gens que j’aime ou qui m’ont aimée. C’est la seule raison de leur entrée dans ma maison, leur valeur n’y est pour rien. D’ailleurs mes enfants appelle tout ceci Mon Antre de Sorcière. Mon côté sorcière c’est de les tirer de l’oubli et de les refaire travailler un peu ».

  2. mais n’est-ce pas un objet quelque peu inquiétant?
    Cela semble un bateau, une balance, ou alors une tête nantie de cornes.
    Mais chaque fois, cette grande lame fait frémir,
    qui parait trop large et puissante
    pour se contenter du persil…

    • Oui Jean Paul, mais heureusement ils ne savent pas que pire…leur alliance serait redoutable! Méfiante et prudente, je les ai fixés afin de leur ôter toute idée diabolique qui pourrait me voir hachée menue à la une de Détective. Au plaisir de vous lire Jean Paul. Maryse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s