Le cache-pot de plastique, de Céline Macrez

– « Bonne fête, maman ! »

Je fonds en larmes, tellement je suis super-contente. Il est en plastique, sa robe est un dessin que Romane a fait. On le remplit d’une fleur. Il était emballé dans un papier transparent lorsque Romane me l’a offert pour la fête des mères. C’est un joli cache-pot, placé sur le meuble de la salle à manger.

-« Margot pourrait donner son cache-pot à tata Sandrine ».

Je pleure de nouveau. Margot est l’amie et la cousine de Romane. Elles sont dans la même classe depuis la maternelle. Sandrine, sa  mère, est mon amie. Et elle est décédée, un mois avant.

Depuis, le cache-pot de Margot est sur la tombe de sa maman. On change régulièrement la fleur. On choisit une petite fleur, pour le petit pot, une fleur de saison.

Publicités

2 réflexions sur “Le cache-pot de plastique, de Céline Macrez

  1. On voudrait
    que chaque chose
    attende pour se produire
    que chacun ait atteint le bon âge.
    Et aussi qu’il y ait une justice, une logique:
    Chacun aurait la mort à son tour, et chaque enfant
    aurait, dès sa naissance, les parents auxquels il a droit.
    On dirait que nous ne nous faisons pas à l’absence de Dieu.
    Dans l’injustice radicale, absolue, il n’y a que l’objet:
    lui seul est fidèle, lui seul ne nous trahit pas
    lui seul ne cesse pas d’exister
    dès qu’on en a besoin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s