Le fer à repasser, par JP

Il est lourd, un peu rouillé, très vieux, noirci, usé. Il appartenait à mon arrière grand-mère. Et ma grand-mère m’a expliqué comment on l’utilisait. Pour pouvoir repasser, il doit être chaud.

On le faisait chauffer sur une grande cuisinière à bois. Immense. Sur les côtés, il y avait des tiroirs. Je revois ma grand-mère faire ses confits de canards et de poulets et ses confitures dessus. On faisait du feu sous la plaque où il y avait des ronds, avec des trous et par les trous, on voyait le rouge du feu et on glissait le bois par une porte sur le devant.

On attendait que la semelle du fer soit bien chaude. On mettait un gant pour ne pas se brûler les doigts parce que le fer était chaud partout. Un autre fer attendait son tour. Il chauffait pendant que l’autre servait.

Je n’ai jamais vu mon arrière grand-mère l’utiliser. Je la revois habillée en noir. Il me reste des images et des questions : où l’a-t-elle acheté ? d’où vient le chiffre 5 ? et les lettres FM ?

A présent il est exposé sur une petite bibliothèque dans une chambre. C’est mon fils qui l’a nettoyé.

_____________________________________________________________________________

Mme JP (ses initiales de jeune fille et de femme mariée) a présenté ce fer à repasser à des enfants de la bibliothèque de Montagny dans l’Oise, qui en ont ensuite fait le récit:  Alexis, Louna, Erwan, Ayden, Louise, Evan, Aymeric, Emma

Publicités

Une réflexion sur “Le fer à repasser, par JP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s