La statuette, par Isabelle Charbit

Un cadeau ? Rien que pour moi ? Il me vient de ma tante, de retour de son voyage en Russie. Belle surprise…

C’est une statuette en pierre. Elle tient là, dans le creux de ma main. Aucun angle, aucune aspérité, elle est lisse et je la parcours des yeux et de la main comme une caresse. Je l’éloigne un peu. Que représente-t-elle ? Une mère protectrice ? Une madone recueillie ? Quelle douceur enveloppante dans ses bras arrondis !

Mais une madone, chez moi, a-t-elle sa place ? Cheminée du salon ? Console de l’entrée ? Non, plus près de moi, d’abord sur mon secrétaire, où je travaille, puis sur ma table de chevet.

Je suis sur mon lit, je parcours ma chambre du regard. Il se pose sur la statuette. Elle veille sur moi. Elle ramène au calme mes pensées. J’ai envie de me blottir dans ses bras.

J’éteins la lumière.

 

Publicités

2 réflexions sur “La statuette, par Isabelle Charbit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s