La chevalière, par G.L.

Je me souviens de cette chevalière en or surmontée d’un énorme diamant brillant, qui m’étincelait les yeux depuis tout petit.

Je m’amusais à la regarder, elle m’enivrait les pupilles des yeux par ce jaune claquant.

Souvent… enfin parfois… je pouvais la contempler de plus près et la prendre de mes propres mains lorsque je la trouvais posée sur la table de chevet de la chambre.

A l’intérieur étaient gravées des initiales « P.A. » . La lourdeur, la grosseur de cette bague, pour mes toutes petites mains d’enfant, me faisaient espérer, rêver, qu’un jour j’aurais moi aussi une énorme chevalière comme celle-là, avec mes initiales à moi. Cet objet d’homme, de beauté, si scintillant, si éclatant… j’en rêvais !!

En fait, cette chevalière, c’était celle de mon grand-père, cet homme si fascinant, un modèle pour moi. Quand il me prenait dans ses énormes mains pour me couvrir de baisers, je pouvais contempler, encore et encore, et admirer ce magnifique bijou. Jusqu’à son décès. J’avais alors cinq ans.

Je n’ai jamais revu ce bout d’histoire jusqu’à mes dix-huit ans. Il m’a été offert à mon anniversaire par une tante, une sœur de ma mère…

Imaginez-vous le bonheur, la joie, le délice, d’ouvrir la boite de cet écrin ! De redécouvrir ce jaune rugissant, encore plus brillant que dans ma jeunesse ?

Tous ces souvenirs… je ressentais la force de cet homme à travers ce bout de métal, à travers cet objet viril.

Aujourd’hui, cette chevalière, c’est la mienne. Je peux la regarder, l’enfiler à mon doigt comme bon me chante. Elle m’apporte force, volonté, et souvenir d’un très grand homme qui restera gravé à jamais en Moi !

 

Publicités

Une réflexion sur “La chevalière, par G.L.

  1. Combien y a-t-il de chevalières? A l’image, on en voit deux, à moins qu’il ne s’agisse d’images de la même. Mais justement, dans le souvenir, combien d’images, et combien d’âges? Est-ce toujours le même objet, immuable sous ses vies successives, ou bien tout un tissu d’objets distincts, vus par chacun et collés ensemble par une trajectoire unique? Pouvons-nous voir plus qu’une facette de l’objet? Et combien en verrions-nous si nous en percevions toutes les facettes à la fois? L’objet lui-même en est peut-être plusieurs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s