Le maillet, de Liliane Grécourt

Ce maillet en bois appartenait à mon Père. L’outil ancien, fabriqué artisanalement, tient sur un demi-format A 4. Dans les mains de mes enfants et d’une de mes nièces, il a servi à casser les noisettes du jardin avec un geste mesuré que leur grand-père leur avait appris. Ce noisetier, toujours existant, a eu un « petit » que mon père a planté dans mon jardin dans les années quatre vingt dix pour mes enfants.
Mais revenons à l’histoire du maillet.
Après le décès de mon père le 11 avril 2002, Maman nous avait dit, à mes sœurs et moi-même, de choisir un outil dans son atelier parmi ceux qu’elle avait étalés sur l’établi. Il faisait très beau cet après-midi d’été. Le cœur blessé n’était pas à vouloir autre chose que la présence d’un Papa aux multiples qualités. Toutefois, je vois sur le manche de ce maillet une goutte d’eau ; or, il n’y avait pas de fuite dans le bâtiment. J’ai donc choisi ce maillet, persuadée, et je le suis encore, que c’était un signe de Papa, une larme… Triste clin d’œil.

Une réflexion sur “Le maillet, de Liliane Grécourt

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s