Le service en porcelaine, de Liliane Grécourt

Je n’ai jamais vraiment adhéré au service de table en porcelaine offert systématiquement lors du mariage de l »une ou de l’autre, parce que nos parents respectaient la tradition familiale, surtout les mamans qui estimaient ce cadeau comme la première nécessité au futur ménage.
C’était sans compter sur les goûts différents des enfants.
S’encombrer d’une cafetière -parce que c’est la plus belle pièce du service- restera ad vitam æternam dans le crâne et le buffet.
Et le sucrier ? Il est mignon le sucrier. Et les tasses ? Si par hasard elles se cassent, les soucoupes orphelines feront des dessous intimes de pots de fleurs. Justement les fleurs, des bouquets de toutes les couleurs…
Quant à la ménagère qui coûte cher, ou celle héritée des grands-parents, il manquera toujours les couteaux nécessaires. Pas chez vous ? ah ! Vous aviez fait une liste de mariage, avec paire de draps, luminaires, salon de jardin, tapis volant pour se sauver avant qu’il ne soit trop tard… mais de grâce, pas de fougère ; par contre, un vase pour y mettre les fleurs…

Publicités

Une réflexion sur “Le service en porcelaine, de Liliane Grécourt

  1. c’est vrai que l’on s’y retrouve tous dans cette histoire de soucoupe et de grand-mère qui nous a légué cette partie de sa vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s