La rose, de Mame Dioumy Samba

Cette rose éternelle posée là, sur ma commode, est entourée de deux bouquet de fleurs. Elle est d’un rouge qui suggère la passion, d’une simplicité frappante. Elle m’intrigue car elle se trouve là figée, inaltérable. Elle s’accompagne d’une jolie lumière qui tout en la mettant en valeur, rappelle ce côté sacré, comme si elle nous demandait de ne pas la mélanger aux autres objets. Elle a toute mon attention.

Elle est l’objet que je regarde le plus. A mon réveil elle est là en face de moi, isolée dans sa cage en verre car elle est fragile. Le soir, avant d’aller au lit, quand je n’arrive pas à dormir sans doute parce que je n’arrive pas à me vider l’esprit, il me suffit de la regarder, admirer sa beauté et j’en oublie ces mille et une questions traversant mon esprit. J’oublie de me demander comment je vais faire pour payer mon permis, ou encore comment je vais faire pour arranger cette situation inconfortable avec ma mère. La rose, figée dans cette cage comme si pour elle le temps s’arrêtait, est seule et belle.

J’étais en effet belle et seule le jour où je l’ai reçue. A la Saint Valentin, mon copain m’a offert cette rose, puis nous nous sommes séparés quelques heures après.

Pourquoi aimer cet objet s’il évoque pour moi un sentiment douloureux ? Je ne sais pas, je pense que si je l’ai gardée c’est parce que sa beauté est faite de joie et de tristesse, d’amour et de rupture, elle me donne envie de sourire – et juste après de pleurer.

 

Mame Dioumy Samba

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s