La statue de la Liberté, par Eva de Waal

Il y a huit ans, j’ai eu cette miniature de la Statue de la Liberté. Du garçon dont j’étais amoureuse, et il était amoureux de moi. Nous avions tous les deux quinze ans. Hayven et moi. C’était ma première expérience amoureuse dans ma vie. Mes joues ont rougi car c’est la première fois que je recevais un cadeau d’un garçon. La statue de liberté en version miniature. Pour l’accrocher à mon trousseau de clés afin de penser à lui chaque fois que je prendrais mes clés. Le cadeau avait un sens : mon amour venait de rentrer d’un séjour en Amérique, où il avait rendu visite à sa famille.
La statue symbolise la liberté, l’une des valeurs fondamentales des États-Unis. J’étais une jeune fille ignorante. J’avais besoin de liberté d’une autre manière. Nous sommes allés dans un club en boîte et devant le garçon qui m’a offert cette statuette de la liberté, j’ai embrassé un autre garçon, un inconnu.
Huit ans après, nous nous sommes retrouvés. Encore une fois, je peux dire que je suis amoureuse de lui, et qu’il est amoureux de moi. Il est même venu me voir à Paris. Nous avons marché main dans la main à travers l’Ile Saint-Louis lorsque nous avons parlé de ce moment magique il y a huit ans. Le moment où il m’a donné la Statue de la Liberté. « Savez-vous qu’il y a une statue de la liberté ici à Paris, sur l’île aux Cygnes ? » Nous voulions le visiter tout de suite, mais comme il s’agit d’une promenade d’une heure et demie, nous avons décidé de le faire la prochaine fois. La prochaine fois, il me rendrait visite à Paris.
Il n’y a pas eu de prochaine fois. À cause du coronavirus, j’ai dû quitter la ville de l’amour. Maintenant, je suis en quarantaine avec mon amour Hayven à Utrecht, aux Pays-Bas. Toute liberté a été retirée. En cas de fermeture totale de Paris, les néerlandais sont également invités à rester chez eux autant que possible.

Heureusement, je peux encore penser à la liberté en regardant la statue miniature de la liberté que j’ai  reçue de mon amour et que j’ai toujours gardée près de moi. C’est important pour moi, tout comme Hayven, l’amour de ma vie.

 

Eva de Waal

2 réflexions sur “La statue de la Liberté, par Eva de Waal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s