L’e-musée, mode d’emploi

Bienvenue dans ce musée!

J’ai créé cet e-musée de l ‘objet de retour d’une résidence d’auteure autour du travail de la femme dans l’Oise. Les rencontres étaient si belles, autour de ces outils de travail qu’elles nous racontaient, que j’ai eu envie de garder trace de ces histoires d’objets.

Car ce ne sont qu’histoires humaines. Rien n’est plus vivant que ces choses inanimées, rien ne murmure plus à nos oreilles l’amour ou la haine, la fatigue, la fierté, le bonheur ou la douleur, que ces choses muettes. Elles sont matière, fragile ou non, précieuse ou non, et elles sont immatérielles, traversées d’âmes, de temps individuel ou collectif, d’espoirs.

Nos objets, lit-on souvent, seraient devenus éphémères et anonymes. Leur obsolescence est programmée, leur consommation effrénée, leurs particularités effacées par une production mondialisée en séries toutes identiques. Revers de la même médaille : nostalgie du passé, désir d’authenticité, besoin de mémoire ou quête de racines font se multiplier boutiques vintage et brocantes, où nous achetons des objets d’un passé qui n’est pas le nôtre, d’une histoire (familiale, sociale, culturelle) qui ressemble à la nôtre, qui a le parfum de poussière de la nôtre, qui a le lustre ou la rouille de la nôtre… et qui n’est pas la nôtre.

Passeurs nous sommes : nous héritons de choses que nous transmettrons à notre tour, nous en fabriquons, nous en achetons. Nous en usons ; parfois elles nous usent. Elles constituent notre musée personnel et intime. Elles nous définissent par notre place dans une lignée, un milieu. Les accepter, les refuser, les exposer, les enfermer… autant de manières de nous inscrire dans l’histoire de notre famille, dans un milieu ou une culture, de nous construire une identité propre au sein du groupe. Leur trouver une place quelque part, sur une étagère, au grenier, c’est savoir où et comment nous avons lieu d’être.

Ces « choses communes », donnons-leur « un sens, une langue : qu’elles parlent enfin de ce qui est, de ce que nous sommes  » (Pérec, L’infra-ordinaire). Partageons ces histoires d’objets, ce ne sont que des histoires d’amour.

Pour déposer la mémoire d’un objet

Objet (de famille ou non) qu’on vous a remis,

un jour, un matin,

solennellement, joyeusement, tristement,

sur un coup de tête, après mure réflexion,

après un deuil, une rupture, après l’amour

Outil de travail qui vous accompagne

pour le meilleur ou pour le pire

Ou mémoire d’un objet que vous, vous avez transmis,

Objet trouvé, déniché ou volé,

Objet perdu, dans l’égarement panique du souvenir

Comment faire ?

Les contributions sont à envoyer à  l’adresse: ellabalaert@sfr.fr

Vos textes peuvent prendre la forme que vous souhaitez et raconter ce que vous désirez. Mais voici quelques attendus, dont je vous remercie de tenir compte:

– Ne pas dépasser 2500 signes.

– Accompagner le texte d’un visuel de l’objet, photographie, dessin, peinture. Si possible, poser l’objet photographié sur un fond neutre, uni. Les photos carrées se prêtent mieux à la mise en page.

Signer le texte. Vos coordonnées n’apparaitront pas mais signez votre texte d’une manière ou d’une autre, nom, prénom, surnom, pseudo…

Un grand merci à toutes et tous pour vos contributions. Les copyrights restent la propriété des auteur.e.s. Bonne écriture, et bonne visite ! pour naviguer dans les galeries de l’e-musée, n’hésitez pas à suivre les étiquettes qui sont en bas de chaque article.

Ella Balaert, écrivaine : https://ellabalaert.wordpress.com

6 réflexions sur “L’e-musée, mode d’emploi

  1. l’idée est … charmante, sort de l’ordinaire, nous met en possibilité d’exprimer quelque chose de profond, et peut-être de si intime qu’on n’en parlerait pas à voix haute. Merci pour cette belle opportunité de livrer un bout de cœur sans risque de perte!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s